Maitriser sa communication : Les secrets de la réussite

Maitriser sa communication : Les secrets de la réussite

Maitriser sa communication : Les secrets de la réussite

Se lancer dans la musique au XXIème siècle implique de savoir gérer sa communication. Les réseaux sociaux y jouent un rôle central. Ils peuvent permettre de booster la visibilité de votre groupe et sa notoriété ou dans le cas contraire, de vous faire perdre du temps sans le moindre « retour sur investissement ».

Faire une campagne de communication pour un groupe qui se lance et qui ne dispose pas de quelqu’un pour le faire à sa place est difficile et contraignant. Il faut être rigoureux et précis tout en ayant de la personnalité et un style qui dégage quelque chose de caractéristique propre à votre musique.

Les choix des armes

Les plateformes de diffusion sont nombreuses, variées et spécifiques en fonction de vos besoins :
Facebook, Instagram constituent d’une part les réseaux de « communication de masse ». C’est à dire, ceux sur lesquels vous serez en contact direct avec votre fanbase. Ce sont les réseaux sociaux les plus massivement utilisés et ils vous permettront de communiquer vos actualités récentes ou passées tout en étant proche de votre public (vient s’ajouter Twitter pour les plus connectés car ce réseaux social est fait des posts quotidiens).
D’une autre part, Youtube, Bandcamp, Soundcloud, Spotify, Deezer et autres plateformes de streaming constituent des supports sur lesquels vous posterez des contenus plus spécifiques comme de la vidéo, des clips et bien évidement votre musique.

Se créer une identité

Avant de vous lancer dans la communication, posez-vous des questions pour déterminer ce qui caractérise l’identité de votre groupe et de votre musique. Quels éléments devrez-vous mettre en avant pour devenir reconnaissable au premier coup d’oeil (et d’oreille). Plus simplement, il s’agit de retranscrire votre musique dans :  votre logo, votre attitude, vos photos pro, vos couleurs, votre message, votre police de caractère… Ces éléments peuvent évoluer mais ne doivent pas radicalement changer avec le temps, de manière à ce que vous restiez identifiables.

Connaitre sa cible et la comprendre

Sur les réseaux sociaux, il faut prendre le temps de se projeter pour visualiser l’impact des futures publications pour adapter leur sujet et leur fréquence. Essayez d’extrapoler la pensée de votre cible pour imaginer ce qu’elle aimerait voir de votre groupe : il faut se mettre à sa place pour mieux la toucher.

Savoir s’adapter aux utilisateurs des différents réseaux sociaux est fondamental. Ils sont inondés d’actualités et d’informations en tout genres à longueur de journée, il faut donc comprendre la manière donc les utilisateurs se baladent sur les réseaux sociaux pour pouvoir se démarquer : analysez l’heure de la journée à laquelle votre cible est le plus active et ce qu’elle regarde. Pour parvenir à bâtir sa fanbase, il faut être conscient qu’il est impossible de plaire à tout le monde et savoir faire des concessions pour rester fidèle à soi-même et fidéliser une part de votre audience. Vous devez créer de l’interaction de façon à ce que vos fans se sentent impliqués. C’est également ce qui vous permettra de mieux les connaître.

Créez-vous du contenu audio de professionnel

Découvrez le Labo des Sons,
un studio de répétition et d’enregistrement
ouvert 24h/24 !

DÉCOUVRIR LE STUDIO

Les éléments de communication majeurs

Les photos et les vidéos sont centrales lorsque vous commencez la communication de votre groupe. Il est indispensable d’utiliser Youtube diffuser vos vidéo, mais pas seulement… Il faut savoir que l’algorithme de Facebook met en avant les videos importées directement sur la plateforme.
Concernant  la réalisation de ces vidéos, il y a de bonnes chances pour que vous soyez livrés à vous même au début. Il vous faudra un peu de temps pour apprendre à maîtriser les outils de montage vidéo mais ne considérez pas ce temps comme perdu. Il vous sera toujours utile de savoir monter une vidéo. Même si les logiciels professionnels comme Adobe Premiere peuvent s’avérer être très utiles, ils ne sont pas indispensables. Si vous êtes sur Mac OS, le logiciel gratuit iMovie est amplement suffisant. Si vous êtes un utilisateur Windows, vous trouverez votre compte sur Shotcut ou VSDC Video Editor.
Ceci étant dit, il est important de trouver un juste milieu entre le temps que vous consacrez à votre communication et celui que vous consacrez à votre musique. Une bonne communication n’est pas forcement synonyme de bonne musique.

Être professionnel et organisé

Créer des publications de qualité professionnelle permet de justifier votre crédibilité artistique. En effet, un post de qualité moyenne (comme une photo floue ou mal cadrée) a un effet radical dans la tête de votre cible qui peut vous catégoriser. Ne dit on pas que la première impression est la plus importante ? Alors faites forte impression avec des contenus dans lesquels vous priorisez la qualité plutôt que la quantité.

Pour organiser votre campagne de communication et perdre le moins de temps possible, faites vous un planning qui vous permettra de vous projeter. Pour savoir comment le réaliser allez voir l’article «Organiser sa communication pour gagner en efficacité».

Aller plus loin

Lorsque vous aurez des projets enregistrés (EP, album…) il ne vous restera qu’à diffuser efficacement vos créations sur les plateformes de streaming. Un nouveau casse tête commence alors pour choisir vos distributeurs ou agrégateurs et finalement signer le meilleur contrat possible. Pour vous aider dans cette étape, le Labo des Sons rédigera un article consacré au sujet. Cela vous intéresses ? N’hésitez pas à le dire en commentaire !

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.